Casino en ligne

Suisse

Jeu légal



Newsletter Jeu Légal

eSport betting

Les casinos en dur réagissent face à la concurrence des jeux en ligne

31/05/2019

L’essor des jeux en ligne ne fait pas que des heureux, à commencer par les casinos en dur, contraints de réagir pour assurer leur avenir, à l’instar de trois des quatre casinos du Grand Genève, qui ont décidé d’étoffer leur offre et de se diversifier afin de renforcer leur attractivité en s’appuyant sur le triptyque « jeu, restauration, animation ».

Parmi ces casinos, on retrouve notamment le Casino de Saint-Julien-en-Genevois. Construit en 2002, il a récemment annoncé la construction d’un hôtel quatre étoiles de 93 chambres sur son site, dont l’exploitation sera confiée à la chaîne hôtelière américaine Marriott. L’hôtel, dont le coût est estimé entre 12 et 13 millions d’euros, devrait permettre à l’établissement de devenir le plus gros employeur de la ville, ce qui réjouit Antoine Veilliard, le Maire de la Commune. « Saint-Julien est attaché à son casino. Il représente un enjeu d’attraction locale et touristique. Et son apport, de 1,7 million d’euros en 2017, représente 5% des recettes communales », a indiqué ce dernier.

De son côté, le casino d’Annemasse, propriété du Groupe Partouche, devrait être rénové de manière importante prochainement. Ouvert depuis 1995, l’établissement devrait par ailleurs proposer un certain nombre d’animations l’été prochain, dont un barbecue géant afin d’essayer de séduire de nouveaux clients tout en fidélisant sa clientèle.

Enfin, le Casino du Lac, lui aussi exploité par le Groupe Partouche sur la commune de Meyrin, étoffera son offre dans la même optique que ses concurrents. Ouvert 23 heures sur 24, l’établissement, qui accueille 70% de joueurs Genevois, 15% de Français frontaliers, 10% de Vaudois et 5% de touriste, envisage de proposer des jeux en ligne dès l’année prochaine à ses clients. Très sensible à la protection des joueurs, son directeur, Fabrizio Barozzi, a mis en place un système de repérage des joueurs à risque. « Le personnel dispose de fiches d’observation avec des critères financiers et comportementaux. Dès que ces deux critères sont atteints, un entretien est déclenché avec le client », a-t-il expliqué. Un entretien pendant lequel le casino se renseigne sur les habitudes de jeu du client et sur sa situation personnelle. En fonction des réponses apportées, le joueur pourra, ou non, continuer à jouer au sein de l’établissement, sous l’œil vigilant des croupiers et du personnel du casino, qui pourra, en cas de doutes répétés, le faire interdire de jeu. Pour mémoire, selon le Groupement Romand d’Etudes des Addictions (GREA), le jeu excessif touche quelque 3,3% des joueurs suisses soit environ 220.000 personnes majeures, dont 2,18% sont dits joueurs « à risque », et 1,14% « pathologiques ». Toujours selon le GREA, 90% de ces personnes sont endettées, 65% ont des problèmes psychiques et 49% des problèmes de santé physique. Des chiffres qui ont interpellé Isabelle Châtelain, la directrice de l’association genevoise RienNeVaPlus, qui déplore que « la nouvelle loi n’oblige plus les opérateurs à collaborer avec des associations comme RienNeVaPlus. Le bon climat qui prévalait entre casinos et milieux de prévention a été ébranlé par la décision incompréhensible du Conseil Fédéral d’affaiblir le cadre de cette collaboration. Nous ne sommes en contact qu’avec une trentaine de personnes, alors que sur l’ensemble de la Suisse, le nombre de personnes qui sont exclues des casinos pour cause de jeux excessifs est de plus de 50.000. Où sont les gens ? ».

En Suisse, les casinos représentent environ 40% du marché des jeux d’argent et les loteries 60%, dont la Loterie Romande (LoRo), qui va aussi se lancer dans l’aventure des jeux en ligne.

Source Tribune de Genève

 
>> Toutes les actualités des casinos en ligne légaux en Suisse
 

Actualité du casino en ligne légal en Suisse

25/06/2019 Casinos en ligne : les sites de jeux étrangers blocables dès le 1er juillet !
Les premiers dispositifs découlant de la loi fédérale sur les jeux d'argent votée l'année dernière commencent à être déployés en Suisse. Les sites de jeux étrangers seront ainsi blocables à partir du mois pro... Lire la suite

Jeu Légal Suisse
17/06/2019 Paf et Grand Casino de Lucerne : un partenariat prometteur !
Alors que, depuis le 1er janvier 2019, la Suisse a autorisé les casinos en ligne, le Grand Casino de Lucerne vient de choisir le studio de développement nordique Paf comme partenaire technologique pour ses ac... Lire la suite

MyCasino.ch
08/06/2019 Grâce au Conseil fédéral, le Grand Casino Luzern lance son activité en ligne cet été !
Grâce à la concession que vient de lui attribuer le Conseil fédéral, le Grand Casino Luzern pourra démarrer son activité sur internet dès cet été. Alliant expérience de jeu traditionnelle aux dernières innova... Lire la suite

MyCasino.ch
07/06/2019 Quatre casinos autorisés à exploiter des jeux de casino en ligne
Le Conseil Fédéral a étendu ce vendredi la concession des casinos de Baden, Davos, Lucerne et Pfäffikon, ce qui permettra à ces deniers d'exploiter des jeux de casino en ligne dès que les jeux en question ... Lire la suite

Jeu Légal Suisse
05/06/2019 Bénéfice net stable pour la Loterie Romande en 2018
La Loterie Romande a annoncé un bénéfice net de 216,4 millions de francs suisses pour 2018, un montant stable par rapport à l'année précédente, qui équivaut à la somme attribuée à l'utilité publique, pour ... Lire la suite

Loterie Romande

  Accueil > Casino en ligne > Actualités du casino légal en Suisse > Les casinos en dur réagissent face à la concurrence des jeux en ligne